format standard
to do

morning news

j’apprends que si je travaille 3 heures par jour, cela devrait suffire à combler notre déficit. bonne nouvelle. mais est-ce que ça paye ses études, à jules? je me lave le visage à l’eau froide.

14 février 2006 - 9:04 / to do /

d’organisation, le rve / les doutes

  • to or not keep les liens, sol. 1 : faire une page
  • taper ce texte écrit à Bruxelles, le publier, peut-être (à Brux., j’ai très bien dormi, mais je n’avais pas le souci de ce blog)
  • organiser travail 1 :
    • temps 1 : essayer de comprendre ce qu’ils veulent
  • organiser travail 2 (avoir fini fin semaine prochaine)
  • le lit, le faire
  • acheter truc arrache-poils
  • terminer l’arrachage de poils commencé pendant que je faisais valise Brux., dimanche.
  • quand est-ce que je « fais du sport »?
  • organiser le cours html/css
    • faire un blog?
  • je voudrais que petit jules puisse manger des vrais légumes de la vraie viande, du vrai poisson, etc., cela dépend de moi, comment ORganiser ça? me lever plus tôt?
  • que ça devienne facile de sORtir, je suis mon propre maître, aussi difficile que ce soit, je n’ai pas à me faire croire, et mes « clients » sont des gens charmants
  • noter dans mon calendrier les rendez-vous cours/séminaires où je voudrais aller la difficulté du rendez-vous, c’est qu’il vienne faire coupure.
  • il s’agit moins d’arriver à m’ORganiser que de dégager les mauvaises raisons de n’arriver pas à faire les choses, les raisons qui n’ont sont pas, pas de valables. que j’arrive à quadriller ma vie n’offre pas d’intérêt et je ne me promettrais que d’aller droit dans le mur. ( il s’agirait d’ailleurs de désorganiser le quadrillage déjà en place. de le faire sauter. (ma propension à « mettre en page »). s’interdire ne sert de rien – sinon à alimenter le surmoi). il y a l’autoportrait.
  • préparer le cours de lundi soir

4 mars 2006 - 11:40 / to do /

ça se passera à la maison pop

Figures de femmes chez Lacan 07-03-06 La « duplicité » de la jouissance féminine 21-03-06 Des femmes de James Joyce : de Molly Bloom à Anna Livia Plurabelle 04-04-06 Rebecca, ôte ta robe, tu n’es plus fiancée 16-05-06 « La femme ne manque de rien » : redoublement ou dépassement de l’énigme de la féminité ? 30-05-06 Psychanalyse et féminisme : enjeux d’une mésentente 13-06-06 Entre hommes et femmes : sens et figuration, de L’Avventura à Mulholland Drive 20-06-06

4 mars 2006 - 15:18 / to do /

d’organisation, le rêve /du plaisir de rallonger les listes

  • DENTISTE
  • COIFFEUR

5 mars 2006 - 15:55 / to do /

ce soir,

je vais là

6 mars 2006 - 11:26 / to do /

hier soir

séminaire m.h. brousse, passionnant, j’espère que / le temps / je
(prendrai)

7 mars 2006 - 10:39 / to do /

demain (et puis

Demain, le huit, je voudrais aller (cours JAM).

Nous sommes le sept.

La semaine prochaine, mercredi, le 15, en plus du cours de Jacques-Alain Miller, le soir je voudrais aller là : «De l’agrafe par le Nom du Père à l’athéisme radical» (faut que j’appelle une baby-sitter).

Enfin, ce soir-même, mais moi, je ne pourrai pas, à la maison pop :
«Figures de femmes chez Lacan», par Corinne Maier, psychanalyste (Paris)

On parlera d’Aimée, d’Antigone, de l’hystérique, de la mère, de Médée, des mystiques… Bref, on évoquera différentes figures féminines rencontrées dans l’enseignement de Lacan, qui sont d’autant plus variées que, pour lui, « La Femme n’existe pas ». Et on se posera la question : chez Lacan, les femmes ne nous enseignent-elles pas davantage que le continent masculin ? Et que nous enseignent-elles ?

7 mars 2006 - 11:13 / to do /

du jour, to do

1/ Tél. Gr., RV vaccin   difficile
2/ Lessive Accrocher   facile
3/ Destop bananes Ampoules Pain   facile facile difficile facile
4/ mail ovh   difficile
5/ Agenda –> enseignements   très difficile
6/ Scanner   très difficile
7/ CD Jules   difficile
8/ Noter mon num de tél   pas clair
9/ Terminer Random Banner   difficile

anniv JP :: carte postale ? lettre ?

18 novembre 2006 - 9:22 / to do /

560 (l’idée du jour)

faudrait essayer ça, passer une journée à ne faire que ce qu’on n’a vraiment pas envie de faire.

faut d’abord que je retrouve le carnet qui reprend la liste de mes choses en retard.

28 novembre 2006 - 9:44 / disparates, to do /

to do du jour, number one, les poils

je commencerais par les poils. (le ménage, le rangement, le travail pour l’argent, ça ne compte pas, c’est le facile. même écrire ici, c’est le facile). les poils des mollets, c’est déjà fait. je m’étais acheté des bandes de cire froide. pour le « maillot », « maillot-aisselle », j’avais acheté un produit spécial. dont je m’étais ensuite aperçue qu’il ne s’agissait pas du bon – c’est une crème dépilatoire. eh bien, tant pis, aujourd’hui, je passe à travers ça, alea jacta est, le sort en est jeté : ai-je acheté une crème dépilatoire, j’utiliserai une crème dépilatoire – je franchis le Rubicon et si ça se trouve les bandes de cire seront plus faciles à utiliser sur des poils courts. non, je n’irai pas en institut. ne pas retenir ça comme une option. je ne l’ai pas fait, je ne le ferai pas. (l’impossible rendez-vous à prendre, numéro de téléphone à trouver, ensuite, la ou le babysitter, à joindre, là aussi, le rendez-vous à fixer, etc.)

28 novembre 2006 - 10:08 / disparates, to do /

du jour to do, suite donc

quitte donc, des poils. (pour rappel, les poils sont ici enlevés en vue de pouvoir aller à la piscine : la question se pose maintenant de la façon suivante : quand, à quel moment
du jour de la semaine du mois ?)

je passe à la suite :

  1. tel granat, pédiatre, (01) 43 40 55 00, rendez-vous jules
  2. trouver babysitter pour demain (cours de jacques-alain miller de 13h30 à 15h30)
  3. tel. dentiste, dana pierre
  4. tel ophtalmo. – je n’ai pas de numéro de tél d’ophtalmo.

je n’irai tout de même pas jusqu’à prendre un rendez-vous avec un coiffeur, non?

  1. il faut aussi absolument aller au cpam, rue de la durance

28 novembre 2006 - 11:03 / disparates, to do /

du jour to do les difficiles, pour aujourd’hui : ça suffit

d’ORénavant je dispose donc d’un numéro de sécurité sociale :

2 63 10 99 131 263 01

l’esprit tranquille je peux maitnenant passer aux choses faciles mais non moins indispensables : le boulot.

bises,

à +

28 novembre 2006 - 15:04 / disparates, to do /

to do ce blog, brouillon

  • remplacer titre par les x premières lettres du post ou permalink

1 décembre 2006 - 9:11 / disparates, to do /

to do list du jour

(rêvé ensuite, ce matin quand je me suis recouchée, que JIJI allait me sauver. mais elle a disparu dans un grand trou. puis, rêvé d’un certain produit qui permettrait à de petits animaux de grandir, proliférer et dévorer tout ce qui n’allait pas à l’intérieur d’1 certain grand trou – le nettoieraient. malheureusement malencontreusement ce produit ce remède administré avant que le trou ne soit refermé sur eux, eux encore à l’état de larve, et qui dès lors, depuis les bords du trou qui n’a pas l’air de les intéresser – rien d’ailleurs ne devant les intéresser, car ils sont essentiellement bêtes – , en des temps records croissent et se multiplient sous nos yeux médusés. ils sont les plus forts, devenus les plus forts, la nécessité est grande de fuir.)

  1. demain, noël à la halte, prévoir qq chose (quoi?)
  2. travailler une heure (quand?)
  3. jeter un coup d’oeil à la recette du poulet massala
  4. commencer à emballer les cadeaux (pour ça, retrouver les papiers cadeaux)
  5. mettre de l’ordre
  6. au coucher: lancer lessive
  7. parler du livre que je viens de lire, de roland jaccard
  8. parler du journal intime
  9. parler de cela seulement qui m’intéresse : l’intime; qui me bouleverse; et du fait que l’intime implique souvent les personnes proches, dont par contre je ne veux pas parler, par respect pour elles.
  10. me laver
  11. m’habiller
  12. laver jules
  13. habiller jules
  14. poste, rembourser le cher employeur qui trop m’a payé
  15. acheter du lait
  16. pressing
  17. courses ooshop

liste à compléter.

(imaginer ce qui se passerait si je m’y tenais, à ces listes.)

18 décembre 2006 - 10:26 / disparates, rêves, to do /

(bélier)

situation tourneboulée par. nettement l’impression qu’on me demande l’impossible (qu’on me demande un travail impossible). meilleurs des somnifères ou calmants n’y pourront rien (insomnies rameutées).

quand, ça va mal, le mieux est de faire une to do list:

  1. préparer pour A et B leurs listes
    • commencer par trouver document A.a.
    • ensuite? m’asseoir, commencer listes par écrit? (est-ce possible? pourquoi est-ce que ça ne le semble pas? pouquoi est-ce si difficile? est-ce la chose en soi, qui l’est, impossible? ou le reste, autour? tout ce qui ne se trouve pas sur cette liste-ci? je dois me rassurer. me dire que le jour s’arrête à cette liste-ci. rien d’autre n’importe. si je fais ce que je dis ici, ça ira.)
  2. aller au cours de 13h30
  3. me laver, m’habiller (évidemment, quand c’est fait, c’est fait. mais avant ça, je ne sais pas comment il se fait que ça puisse me paraitre à ce point compliqué. une douche ou un bain? un bain avec jules ou seule? les cheveux ou pas les cheveux? rien que les cheveux ou pas les cheveux du tout? les cheveux, le sèche-cheveux ou les cheveux, l’air libre ? si je prends un bain, les cheveux dans le bain? oui mais avec jules, comment ? est-ce que jules n’aimerait pas un bain ? jules n’aime pas les cheveux, oui mais est-ce que les cheveux de jules ne sont pas sales ? est-ce qu’un bain ne me ferait pas du bien? est-ce qu’un bain ne risque pas de durer trop longtemps? et que j’y sois allongée, angoissée ? est-ce que ça me fera vraiment du bien ? et puis, il faudra s’habiller – là, je passe sur les détails, il n’y en a pas : brouillard et confusion.)
  4. comment faire pour amuser jules un peu? (c’est très mauvais d’avoir une question ici) réparer son garage?
  5. j’ajoute, téléphoner à ma mère. lui dire de m’écouter. lui expliquer. lui demander pour jules les petite voitures de la marque djeco, pour son garage

si ça se trouve, il n’y a rien de plus, pour aujourd’hui. je pourrais en rester là. (à quoi servent ces listes: à borner, limiter, quand

(vibrations, échauffements de la calotte crânienne)

17 janvier 2007 - 10:04 / disparates, to do /

vm, le retour, post-médoc

– le moins que l’on puisse dire, c’est que ces derniers temps je dors,
– aussi les pensées qui si longtemps furent de ce blog l’objet.

– liste des sujets que je pourrais revoir :

ma « parano »
« les choses intéressantes auxquelles a priori je ne m’intéresse pas » (que le vocable de « culture » peut grossièrement venir recouvrir)
il est possible que toutes les pensées ne soient pas intéressantes – ce contrairement à ce que (j’aurais longtemps pu penser, j’aurais pensé). or si et si, l’intérêt d’une chose ne dépendait jamais de la façon, l’art, dont elle sera relatée : défi.
il y a des questions auquelles je trouverai des réponses. (certaines viendront où tu ne les attendais pas : ainsi sont venus les somnifères qui de mes pensées n’ont fait qu’un, une bouchée. hap.)

cette semaine, j’ai pensé que, je pourrais m’exercer à lire certaines choses très compliquées – j’avais sous les yeux des articles à caractère scientifique sur le réchauffement de la planète… – histoire d’exercer mon petit cerveau que je soupçonne de fortement et précocement diminuer (je dis alzheimer, j’y crois). // voulons-nous faire faire de la gymnastique à nos c erveaux / avons-nous voulu faire faire de la gymnastique à nos corps : nous l’aurions, nous l’aurions, ce que nous l’aurions. ah. // fondamentalement notre être ne croit , pas à la gYmnastique. (voire même la dÉteste – rien à faire voir rien à faire voir avec une quelconque paresse :: il ya que je crois à mon « être de cuisinière » – voir ailleurs :: le corps saint est celui qui baise et jouit // plutôt faisons une petite-liste (comme on dirait plutôt, prions, ensemble) de to-do’s:

  • pressing
  • cadres
  • décommander pat

– et les angoisses, envolées (jouets des médicaments) ; j’aurais p u avoir peur qu’elles ne s’envolent un petit peu trop, un peu trop loin et que ne me quittent avec elles des réalité le sens / de mes res-ponsabilités / car enfin, c’est bien quelque chose d’impossible que l’on m’a demandé, un travail impossible à faire, mais j’ai beau faire, je ne m’en fais pas, plus.
– moi-même, jouette, des médicaments, moi-même. des humeurs qui m’échappent. brusques sautes. ou du bavardage en nuage, que j’observe prendre possession de ma bouche, son dedans qui gentiment transpire vers le dehors (l’enclos des lèvres, langue, doux vide). et les baisers, aussi, les baisers dans la bouche. nombreux. je dis en résumé.


– et à reprendre, les baisers, reprendre
– je pensai également : ce qui se met en travers des baisers et de moi, les livres, la lecture, le lire est ce que j’oppose (le lire et me faire lire).

31 janvier 2007 - 11:58 / disparates, to do /

mercredi 5 sept

  1. travailler 1 heure jp
  2. travailler 1 heure ecf
  3. travailleur 1 heure mère
  4. payer impôts

5ème jour sans cigarette (je me suis pesée, y a pas trop de malaise)

5 septembre 2007 - 8:48 / to do /