Lacan, l’Étourdit, Extrait – la « référence »

[ Complément de lecture du  cours de jacques-alain miller du 2 février 2011]

bon, j’ai éclairci cet extrait du cours de jam du texte exact de lacan, que j’ai un peu honte d’avouer n’avoir lu qu’hier, c’était nécessaire… (la « référence » de l’Étourdit)

« Ce développement est à prendre comme la référence – expresse, je veux dire déjà articulée – de mon discours où j’en suis : contribuant au discours analytique.

Référence qui n’est en rien métaphorique. Je dirais : c’est de l’étoffe qu’il s’agit, de l’étoffe de ce discours, – si justement ce n’était pas dans la métaphore tomber là.

Pour le dire, j’y suis tombé ; c’est déjà fait, non de l’usage du terme à l’instant répudié, mais d’avoir, pour me faire entendre d’à qui je m’adresse, fait-image, tout au long de mon exposé topologique.

Qu’on sache qu’il était faisable d’une pure algèbre littérale, d’un recours au vecteurs dont d’ordinaire se développe de bout en bout cette topologie.

La topologie, n’est-ce pas ce n’espace où nous amène le discours mathématique et qui nécessite révision de l’esthétique de Kant? »

Jacques Lacan, Autres Écrits, « L’Étourdit », p. 471, 472

Laisser un commentaire