schème et fantasme (schéma) du cours de miller + citations lacan et deleuze

Schéma (modifié) du cours de jacques-Alain Miller du 2.2

sensibilité (Sinnlichkeit)

entendement

ce qui relève de la sensation / intuition . met en jeu la faculté, le pouvoir des concepts par lequel on peut conceptualiser ce qui vient de l’intuition
. appartient à la spontanéité du sujet / la spontanéité, c’est le jeu des signifiants
« intuition pure » « jugement analytique a priori, à savoir de ce que nous appellerons tout simplement l’usage purement combinatoire d’éléments extraits de la position première d’un certain nombre de définitions » ( voir là: JL, Sém. IX)
déterminations spatio-temporelles déterminations conceptuelles
 » Est-ce […]que cette intuition pure, […] ne nous enseigne rien ? Elle nous enseigne assurément de discerner sa cohérence et aussi sa disjonction possible de l’exercice justement synthétique de la fonction unifiante du terme de l’unité en tant que constituante dans toute formation catégorielle et, les ambiguïtés étant une fois montrées de cette fonction de l’unité, de nous montrer à quel choix, à quel renversement nous sommes conduits sous la sollicitation de diverses expériences. » (voir là : JL, Sém. IX)
« au point précis où on peut faire remarquer la minceur du point de conjonction entre le fonctionnement catégoriel et l’expérience sensible dans Kant, le point d’étranglement, si je puis dire, où peut être soulevée la question si l’existence d’un corps, bien sûr tout à fait exigible, en fait ne pourrait pas être mise en cause dans la perspective kantienne » (voir là: JL, Sém. IX)

La connaissance relève toujours de l’intuition (réceptivité) et du concept (spontanéité).

Il y a là un « goulot d’étranglement » dit Lacan. Il  faut à Kant trouver un médiateur, il le trouvera dans le schème, pour lequel il invente un pouvoir propre de l’âme qu’il appelle le schématisme.

réceptivité ◊ spontanéité

c’est le schème qui fera poinçon

« . Le schème : vous disposez d’un concept, et le problème c’est déterminer la relation spatio-temporelle qui correspond à ce concept.

. Un concept étant donné, comment est-ce que je peux produire dans l’intuition ? C’est à dire dans l’espace et dans le temps, un objet conforme au concept. Produire dans l’espace et dans le temps, ça c’est l’opération du schème. En d’autres termes, le schème ne renvoie pas à une règle de recognition, mais il renvoie à une règle de production.

. Le schème de la maison c’est ce qui vous permet de produire dans l’expérience, dans l’espace et dans le temps, quelque chose, des objets conformes au concept. Mais ça ne sort pas du concept; vous aurez beau retourner le concept dans tous les sens, l’ensemble fait pour abriter les hommes, vous n’en tirerez pas les règles de production, les règles de construction de la maison. Si vous avez la règle de production vous avez un schème. » Deleuze, voir

« Le schème kantien, on peut arriver à le réduire à la Beharrlichkeit, à la permanence, à la tenue, dirais-je vide, mais à la tenue possible de quoi que ce soit, dans le temps. » Lacan, voir
jouissance toujours liée à un premier événement de valeur traumatique du jeu des signifiants, et donc relève de l’Autre.
Le fantasme fait schème entre la réceptivité de la jouissance et la spontanéité des signifiants.
Sujet barré ◊ a

Laisser un commentaire