Catégories
Compléments de lecture

de la réitération à l’itération

lors de son dernier cours (le 10ème), jacques-alain miller a utilisé  le terme d'”itération” à la place de “réitération” qu’il utilisait jusque là (dans le cadre de son cours cette année).

ce glissement, cette précision, cet affinement  porte l’accent sur le fait qu’avec la réitération on est dans le redoublement quand avec l’itération, on est dans la pure répétition, laquelle serait répétition comme répétition de rien, battement pur, neuf, inédit, in-dit jusque là – toujours Un-dit.

Là où Lacan ne se répète pas, dit le même, pourquoi il n’est pas obligé de revenir sur ce qu’il dit, ni ne le redit, puisqu’il ne l’a pas déjà dit – il le dit pour la première fois, et unique. Dans un oubli perpétuel, celui de l’Un-conscient (en belge “un” résonne plutôt comme “in”), Un-bewusst.

(De même, le choix de JAM de parler à moment donné d’hénologie et non plus d’ontique est-il probablement également intéressant,  qui nécessite d’y aller voir ces matières de plus près.)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.