L’être et l’un

  • I. l’enseigneur, son traducteur et le vide central – 19 janvier Après « Vie de Lacan » l’année dernière, ce cours s’intitulera-t-il « Œuvre de Lacan »? Mais y a-t-il l’œuvre de Lacan ? S’il y a un mot ni prononcé ni écrit par Lacan pour désigner son travail, c’est bien celui d’œuvre. Plutôt s’est-il attaché à ne jamais présenter ce qu’il donnait au public que comme « hors d’œuvre ». Les ...
  • II. Avec les philosophes, des suites de la représentation du monde – Terreur du doute, Rêve ou réel? Je me suis servi de mes mains la dernière fois pour vous mimer le rapport des deux cercles dont l’articulation est constituante de cet objet topologique qui s’appelle le tore,  le premier de cet ordre,  topologique, à avoir été introduit par Lacan dans la psychanalyse. Cette topologie, c’est en quelque sorte un nouvel imaginaire inventé par ...
  • III. L’expérience analytique et ses effets – 2 février 2011 PARTIE I / cure – expérience / guérison – formation / fantasme-écran – fantasme-fenêtre — PARTIE II / Des effets épistémiques de la traversée et au-delà — PARTIE III / Les amphibologies du réel — PARTIE IV / Le schème et le fantasme
  • IV. – 9 février 2011 * PARTIE I / lire ce qui n’est pas écrit, ce que l’écrit évite * PARTIE II / des dits-mensions (possibles) du fantasme * PARTIE III / de Saint Jean gratté au sinthome * PARTIE IV / Penisneid vs Sträuben, ...
  • V. Qu’est-ce que le réel? – 2 mars 2011 1 / Périodiquement, je pose dans ce cours la question du réel 2 / La jouissance œdipienne (et l’objection de la femme à hegel) 3 / Retour sur les formules de la sexuation 4 / Retrouvons ici notre Barthes 5 / Vers une nouvelle passe 1/ Périodiquement, je pose dans ce cours la question du réel Périodiquement, je pose dans ...
  • VI. De l’ontologie à l’ontique – 9 mars 2011 Bon. Aujourd’hui, je vais solder un vieux compte que j’ai avec Lacan depuis mes 20 ans. Quelque chose m’avait produit un certain déplaisir jadis, que je n’avais eu l’occasion d’aborder avec lui. M’enfin, c’est resté et ça s’inscrit bien dans ce que je trace cette année. Ça remonte à un moment très précis qui est ...
  • VII. L’existentialisme de Lacan est un logicisme // Bon. Aujourd’hui on va s’amuser. Il s’agit, pour moi de vous faire comprendre quelque chose, comprendre là où on prend plaisir. Moi, ça m’amuse. J’espère qu’il en sera de même pour vous. Ça ne va de soi, parce que cette année plusieurs me font part du fait  qu’ils ne sont pas si à l’aise que ...
  • VIII. – 23 mars 2011 J’ai eu depuis la dernière fois quelques témoignages trop nombreux pour que je puisse y répondre (jam s’excuse) témoignant de ce que un pas semble-t-il a été franchi la dernière fois dans – pour ne pas dire « la compréhension » – ce dont il s’agit dans l’enseignement de Lacan en tant qu’il nous oriente dans la ...
  • IX. Direction de la cure // de l’en-deçà du refoulé à un au-delà de la passe- 30 mars 2011 penser (dans) l’expérience analytique Il s’agit ici du réel dans l’expérience analytique, dans la vôtre aussi bien, comme analysant et comme praticien. Et non pas seulement parce que du réel, Lacan en a parlé et que nous essayons, ici, depuis de longues années, de le déchiffrer. Car si du réel il a ...
  • X. Itinéraire et itération de Lacan // imaginaire → symbolique → réel– 6 avril Nous terminons aujourd’hui une première période de ce cours qui reprendra le premier mercredi du mois de mai. Voici longtemps que je lis Lacan et c’est d’ailleurs cette lecture qui m’a conduit à pratiquer la psychanalyse. D’abord à faire une cure, et ensuite, moi-même, à la pratiquer.  Bien sûr il y a d’autres déterminations qui sont ...
  • XI . l’outrepasse – 3 mai L’être et l’existence, cela fait deux.Voilà ce que j’enseigne cette année à partir du dernier enseignement de Lacan. outre-passe Cette bipartition, cette dénivellation, est nécessaire à penser ce qui s’impose de notre pratique et qui est l’espace d’un au-delà de la passe, l’outre-passe, dont nous sommes comme analystes appelés à répondre aujourd’hui. Nous y sommes appelés à ...
  • XII. un regard en arrière – 11 mai Je ne veux pas aujourd’hui faire un pas en avant, mais plutôt regarder en arrière pour situer le point où j’en suis. Le point où j’en suis dans ce que je pense, sans doute. Ce que je pense aujourd’hui, au fond c’est ceci : que j’ai été formé par l’enseignement de Lacan à concevoir le sujet comme ...
  • XIII. tripartition de la cause lacanienne – 18 mai lumière naturelle J’ai fait résonner à la fin de ma dernière causerie le mot de « cause »,  en faisant référence, référence allusive, à Descartes. C’est en effet dans la troisième Méditation que l’on  trouve formulé le principe de causalité suivant, attribué par Descartes à ce qu’il appelle la lumière naturelle. Cette expression a été interrogée, il l’utilise plus ...
  • XIV. le point de capiton de Montpellier / tripartition de consistances cliniques – 25 mai Ce n’était pas ici que mon cours de cette année a atteint, je crois son but, (« On n’entend pas, on n’entend pas, on n’entend rien ») sa cible, son sommet ( – voilà, je vous donne 3 mots comme ça si vous en perdez un, ce n’est pas trop grave). Ce n’était pas ici, ...
  • XV. post-scriptum / les usages lacaniens de l’ontologie – 15 juin 2011 Comme je vous l’ai indiqué la dernière fois, le cours que je vous ai dispensé cette année est en fait bouclé. Il a trouvé son point de capiton, non pas ici mais à Montpellier, lors d’une journée d’étude qui était consacrée au Livre 23 du Séminaire Le Sinthome. Vous aurez l’occasion de lire le compte rendu ...

Laisser un commentaire